détournements de mets avec Carole et Thierry!

Publié le par christel

Cette fois notre rencontre gastronomique a bien failli ne pas avoir lieu...non pas que les plats ne soient pas prêts...mais plutôt pour cause d'invités non prêts...ou plutôt prêts à venir le week-end suivant.

Nous remercions donc la cannelle en poudre (dont je n'ai même pas vu la couleur!), qui a valu au coup de fil de 19h15 de rappeler à nos invités la bonne date pour ce dîner!

La prochaine fois, nous prendrons nos agendas en début de soirée...

Pendant que j'y pense, le prochain est prévu pour le vendredi 8 juin... pas la peine de vous précipiter à la maison, il aura lieu en terrain neutre (restaurant bordelais)...histoire de faire une pause dans nos "combats gastronomiques"!

Pour l'heure, celui d'hier était finalement assez redoutable, après m'avoir valu quelques heures d'interrogations, d'incertitudes, d'hésitation, voir de déprime!

Tout est presque sorti de mon imagination...peu de recettes (les asperges panées du Régal n°10 et la crème brûlée du blog amuses bouche, que j'avais déja testé précédemment en version tomates séchées et parmesan).

D'où mes angoisses existentielles...ca vous dépasse, n'est-ce pas...angoisser pour un dîner....il n'y a bien qu'à moi que cela peut arriver...quoique, qu'en pense notre ami Thierry?

Bref, j'ai opté pour le thème détournement de plats, à l'exception des mises en bouche sur le thème de l'asperge.

Pour celles-ci, c'est un trio:

crème d'asperges aux oeufs de truites, recette inspirée de Divines Verrines (offert par nos amis gastronomes, comme par hasard!), mais trafiquée à la vue de l'utilisation de mascarpone...matière première  à jamais exclue de mes plats pour cause d'excès caractérisé de calories.

Yaourt et fromage blanc le remplacent si bien! Quoiqu'il en soit, soyez rassurés, le beurre et l'huile dolive, en quantités finement dosées feront toujours partis de mes ingrédients acceptés avec joie!

Asperges panées au parmesan , régal n°10, à tremper dans le fameux coulis de poivron rouge, recette ici, servi froid

Crème brûlée à l'asperge et au parmesan, recette ici

Ont suivi une série de détournement de mets:

Les profiterolles à la glace à l'avocat, coulis de poivron (servi chaud cette fois) et la brochette de gambas...histoire de rappeler que c'est une entrée!

Depuis le temps que je révais de faire une glace à l'avocat...j'ai bien fouillé sur le net, mais pour  trouver essentiellement des recettes sucrées. Merci à Estelle du blog le hamburger et le croissant, à qui j'ai piqué ce truc infaillible de mettre de la vitamine C pour conserver la couleur...j'ai obtenu ce vert éclatant dont j'osais à peine réver!

La pastilla au canard avec foie gras et confit...aux arômes du Maroc...servie avec des tagliatelles de carottes et de courgette! Pas de sucre glace, ni d'amandes dans cette version, mais des oignons confits, des raisins et des pignons de pin pour accompagner dignement le canard!

Les fromages pas détournés d'un poil ceux-là...au passage, pour mes amis nouveaux normands, j'ai trouvé un coeur de Neufchâtel affiné à souhait au marché de Pessac dimanche! Quelle chance! A cette heure, il est fini!

Les nems chocolat framboises, coulis de fruits rouges et sorbet aux fraises. A manger avec les doigts en trempouillant le nem dans sa sauce, cela va de soi!

Le sorbet sort tout droit de ma nouvelle sorbétière, et a 10 000 fois plus le goût de fraise que n'importe quelle glace du commerce....en plus, si vous saviez comme c'est simple à faire!

Bon, un peu de repos s'impose, puis, si vous êtes sages, j'inscrirai noir sur blanc les recettes pour ces mets maison détournés!

Commenter cet article