mes adresses à Rome

Publié le par christel

Notre séjour à Rome s'est, comme par hasard, placé sous le signe de la découverte, mais vue sous plusieurs angles: la gastronomie, la douceur de vivre et la photo.

Ainsi, exit les 2h de queue pour visiter la chapelle Sixtine (déja admirée il y a 3 ans), et bonjour la lecture nonchalamment installés au doux soleil printanier d'une terrasse de café place du Panthéon!

 Ainsi, exit les restaurants touristiques de la piazza Navona, et bonjour la trattoria familale ou la carte est en italien et ou la serveuse vous parle dans un italien chantant.

Ainsi, exit la visite des bibliothèques de musée et bonjour la découverte des boutiques culinaires de la capitale italienne!

Voilà donc quelques adresses glanées de ci de là, au gré de nos flaneries à pied dans les ruelles et les larges avenues de Rome:

Da Augusto: petite trattoria du quartier du Trastevere, plazza de Renzin, 15.

Ambiance populaire, pas de carte pour le primi piatti (la patronne vous propose les pasta du jour ou la suppa di verdure). On parle italien, et même français! Le pain est fameux (ce qui est loin d'être le cas partout) et l'addition est légère. En plus, le Trastevere est un quartier, moins connu des touristes, il garde le charme des quartiers populaires, avec ses ruelles étroites, son linge pendu aux fenêtres et regorge de curiosités pour qui lève la tête de temps à autre.

'gusto: Dans un registre très différent, voilà un concept très tendance occupant tout un pan de quartier, piazza Augusto Imperatore,9. On y trouve dans un décor new-yorkais et une musique jazzy, une enoteca ( bar à vin), un ristorante, une pizzeria, une osteria (sorte de brasserie), une fromagerie. C'est vers cette dernière que c'est porté notre choix, et nous y avons dégusté une assiette des fromages du latium. Plein d'excellents fromages que nous connaissions pour certains (la mozzarella di buffala, miam!) et d'autres que nous avons découvert. Autand dire que l'Italie, c'est aussi l'autre pays des fromages. Les raviolis ricotta spinaci étaient également divins...je rêve d'en faire d'aussi bons!

Al piccolo arancio: près de la fontaine de Trevi, vicolo Scanderberg, 112

Petite trattoria où il fait bon s'arrêter, quand dehors la pluie dégringole sur les pavés des ruelles. Goutez le Vitello tonnato (filet de veau servi froid en tranches fines, avec une sauce au thon), cela peut paraître original, c'est en fait délicieux.

Al Bric: via del Pellegrino, 51-52, près du Campo dei Fiori

Nous y étions allés lors de notre précédent séjour à Rome. C'est un restaurant un peu plus cher que les précédents, avec une carte des vins épatantes et des plats très goûteux. Je me rappelle y avoir dégusté du ragoût de sanglier (cinghiale) fondant à souhait.

N'oubliez de goûter à l'agneau de lait (abbachio) mijoté en cocotte ou rôti au four, aux pasta all'amatriciana, all'arrabiata (pimenté à souhait, mima!), aux piszza blanches (sans sauce tomate), par exemple rucetta (roquette), mozzarella, et si vous êtes branché dolce (ce qui est moins mon cas), à comparer les tiramisu de toutes les trattoria de Rome. Pour changer, vous pourrez toujours tester la pannacota. Et pour ceux qui ont un peu de mal avec l'espresso italien, adoptez le cappucino...un régal des papilles!

Boutiques culinaires:

'gusto et la cucina (via Mario del Fiori, 65), près de la piazza di Spagna.

Ce sont deux boutiques extraordinaires où on trouve tous les ustensiles pour équiper sa cuisine à la manière d'un vrai pro. J'ai trouvé la spatule de mes rêves, le presse-ail solide pour ma maman. Les boutiques regorgent de moules en silicone ( Marie-Laure, tu n'as plus qu'a proposer à Fréderic un voyage à Rome, si tu n'as pas encore trouvé à Avignon les moules que tu cherches!). François a déniché quelques ustensiles spécial barbecue, qui vont épater ses amis!

Chez 'Gusto, des tas de livres de gastronomie viennent agrémenter les rayonnages, beaucoup en français d'ailleurs, ce qui donne un charme fou à l'ensemble. Autand dire qu'on y passerait l'après-midi entière! Ah un dernier conseil: allez visiter la galerie Borghese dans la villa du même nom, il faut réserver, certes, et même si Scipion Borghese ( à l'origine de la collection) n'a pas respecté les usages pour acquérir les oeuvres (une brute sans pitié!) le résultat est incroyable et vaut bien une belle visite!

 

 

Commenter cet article

Christel 20/10/2006 14:32

celle-ci c'est une chemise Paul Smith, probablement l'une des plus chères de sa collection...mais il en a d'autres avec des rayures, des ronds ... et c'est plutôt sympa!

Anne-Emilie 19/10/2006 20:34

Ouah la classe la chemise de François! J'en avais jamais vu des comme ça!!!! Ce serait possible d'avoir un gros plan pour que je prouve à mon fiancé qu'un homme peut porter autre chose que du noir uni?

patricia 10/05/2006 22:56

ahhhh le café italien.....