Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 13:50

Lorsque les coings sont mûrs, c'est que l'automne est arrivé!

pate-coing_02.jpg 

Alors, hop, un petit coup de fil à ma maman, un coup d'oeil sur le net et me voici installée à découper mes kilos de coings, dans l'espoir de faire une gelée et des pâtes de fruits aussi bonnes que celles de mon enfance!

Quelques heures plus tard, j'observe la gelée encore bien tremblotante et la pâte d'une jolie couleur ambrée qui semble être prise...

pate-coing_01.jpg 

et vite je mets par écrit le récit des étapes de ces dernières heures en cuisine:

  1. Lavage des fruits: les brosser sous l'eau courante pour bien enlever le fin duvet.
  2. Découpage des coings en 4, parfois en plus car les vers profitent du gîte et du couvert..., j'ôte les parties abimées, le coeur et je mets de côté les graines.   
  3. Cuisson: tout est dans ma cocotte, je recouvre d'eau, j'ajoute les graines que j'ai mises dans un filtre à thé et c'est parti pour une petite heure de cuisson, jusqu'à ce que les fruits soient tendres.   
  4. Egouttage: je récupère le jus d'un côté et les fruits de l'autre. Je laisse le jus bien s'égoutter.
  5. La purée: j'ai sorti mon moulin à légumes, posé la grille la plus fine, et je mouline mes 2 kilos de pulpe...ça muscle les bras et le poignet, c'est sûr!
  6. J'ai pesé ma purée: 2 kilos... J'en mets un au congélateur et j'ajoute un kilo de sucre au deuxième, ainsi qu'une gousse de vanille de la Réunion. le tout dans ma cocotte et c'est reparti pour 45 minutes de cuisson à feu très doux, en remuant très très souvent pour que cela n'attache pas!
  7. La gelée: pendant ce temps, j'ai tenté de filtrer mon jus, mais il reste opaque, dommage! J'ai un kilo de jus en tout, j'ajoute le jus d'un citron, 750 g de sucre et en route pour une demi-heure de cuisson. Comme je doute de la bonne prise de ma gelée, j'ajoute de l'agar-agar dilué dans un peu de jus en fin de cuisson. Un dernier petit bouillonnement et je mets en pots. Pour lustrer les tartes aux pommes, ce sera parfait, pour les petits déjeuners aussi!
  8. Retour à la pâte de fruits: fin de cuisson, jai mis dans ma plaque à gâteaux un film plastique, j'étale ma pâte chaude dedans, c'est pile la bonne taille pour avoi un bon cm d'épaisseur. Il ne me reste plus qu'à espérer qu'elle sera bien prise et que je pourrais découper des carrés dedans et les enrober dans du sucre cristallisé... Ce sera pour demain!

pate-coing_03.jpg Et voilà qui est fait!

Tout est en boite, bien planqué.... On a calculé avec les enfants, qu'à raison d'une pâte de fruits par jour et par personne, on pouvait tenir un bon mois!

C'est sans compter la distribution aux amis... qui va commencer dès aujourd'hui!

Par Christel
Communauté : passionnés de cuisine - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Mardi 23 septembre 2014 2 23 /09 /Sep /2014 10:04

Lors de notre périple réunionnais, nous avons pique-niqué quasiment tous les jours... Pour changer des conserves de sardines aux tranches de tomates... nous achetions de temps en temps des sandwichs "bouchons" pour les garçons, et "achards dakatine" pour les filles!

Certes, mais c'est quoi tout ça???

Les bouchons sont des petits pâtés de viande en forme de bouchon, bien sûr, entourés partiellement de pâte à raviolis chinois. Réchauffés à la vapeur, c'est super bon! Et hop, une petite photo pour que vous voyiez à quoi cela ressemble!

bouchons_01.jpg

La dakatine, c'est tout simplement de la pâte d'arachide, et là bas, elle est pimentée, un régal!

Quant aux achards, ce sont des légumes en julienne, juste poêlés mais encore croquants, assaisonnés au safran peï, la version créole du coleslaw en quelque sorte... sans la mayo et avec du curcuma (le fameux safran peï), une version super bonne pour la santé aussi!

5 à 6 personnes ♦ préparation 20 minutes ♦ cuisson 10 minutes ♦ très facile

achards_11.jpg

1/2 chou blanc (une petite moitié) ou choudoux, une variété qui se mange volontiers crue

3 carottes

1 petit oignon doux

1 noisette de gingembre frais râpé

1 càc de safran peî, aussi connu sous le nom de curcuma!

2 càs d'huile de tournesol (mais perso, je préfère l'olive)

3 càs de vinaigre de cidre

sel, poivre

achards_01.jpg

  1. Oter les feuilles extérieure du chou, l'émincer finement à la mandoline. Laver les carottes, les peler et les râper. Mélanger les deux crudités. 
  2. Peler et émincer l'oignon.
  3. Dans une grande poêle, faire chauffer l'huile. Ajouter l'oignon et le laisser doucement devenir translucide. Ajouter le curcuma, le gingembre. Bien mélanger.
  4. Ajouter ensuite les crudités et les faire saisir cinq minutes maxi en remuant constamment. Elles vont se ramollir légèrement, mais ne perdront pas la totalité de leur croquant.
  5. Verser les achards dans un saladier, ajouter enfin le vinaigre, mélanger et laisser refroidir avant de déguster.

Dans le livre dont je me suis inspirée comme dans la plupart des recettes que j'ai vu,on ajoute aussi des haricots verts. Mais à la réunion, point de verdure dans nos achards, des carottes et du chou uniquement... Cette version simpifiée me convient très bien. Et vous?

Par Christel
Communauté : passionnés de cuisine - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 23:10

Tout simple, super bon et hyper diététique...vite, profitons des dernières courgettes!

 

Entrée pour 4 à 5 personnes ♥ Préparation 20 minutes ♥ Repos 1/2 journée

courgettes_02.jpg

2-3 petites courgettes lavées

1 citron jaune

2 à 3 càs d'une bonne huile d'olive

1 càs de pignons de pin ou d'amandes effilées

sel, poivre du moulin

Basilic ou menthe du jardin

courgettes_03.jpg

  1. A l'aide d'un économe, former des tagliatelles de courgettes, en tournant le légume sur lui-même au fur et à mesure. Garder le coeur pour une soupe ou une purée. 
  2. Dans un grand saladier qui ferme, mettre les légumes, joindre l'huile le jus de citron, assaisonner, fermer et remuer pour enrober les courgettes de sauce. Laisser au frais une demi-journée. Elles vont mariner tranquillement, cuire avec le jus de citron et se ramollir juste ce qu'il faut.
  3. Faire griller les pignons de pin ou les amandes et les ajouter juste avant de servir, avec du basilic frais émincé.
  4. Déguster en entrée ou en accompagnement d'une grillade.
Par Christel
Communauté : cuisine pour le plaisir - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Je participe à:

 

logonutrinet

 

reseau-tampon-rose 

 

Recettes de cuisine

 

Ma Page sur Hellocoton

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés